[TEST] Bionic Bird : L'oiseau bionique Français !

252 vues

Nous avons testé le “Bionic Bird”, le drone-oiseau pilotable depuis le smartphone

 

Bionic Bird est un oiseau-drone créé par la start-up Marseillaise Xtim, et oui la French Touch !

Edwin Van Ruymbeke est à l’origine de ce projet, donc l'idée lui avait germé dès son enfance. Pour remettre dans le contexte, son grand-père ainsi que son père avait dans les années 1960  crée “Tim Bird”, un oiseau fait de plastique qui peut battre des ailes grâce à la torsion d’un élastique. On peut donc remarquer que les oiseaux, c’est une histoire de famille !

Son descendant, Bionic Bird s'inscrit quant à lui dans une ligne plus technologique avec un pilotage via connexion Bluetooth depuis le smartphone.

Cette oiseau-drone à pu voir le jour grâce à une campagne de Crowdfunding réussie sur la plateforme Indiegogo. Lancée en Novembre 2014 celle-ci a permis de récolter 168 000$ pour financer le début de la production en série de celui-ci.

 

Déballage :

 Pack deluxe du Bionic Bird

Nous avons reçus de pack “deluxe” du Bionic Bird, il s’agit du pack complet. On retrouve au centre de la boîte l’oiseau déjà monté. L’oiseau ayant une autonomie d’environ 8 minutes, la marque à penser à un chargeur nomade en forme d’oeuf pour rester dans le thème.

L'oeuf permet de recharger l’oiseau 10 fois en une 10 dizaines de minutes grâce à une charge rapide propriétaire. C’est très pratique lorsque qu’on va en plein air.

L'oeuf (powerbank) du Bionic Bird

On retrouve également dans la boîte une paire d’ailes de rechange (vendu 6€ la paire), une petite brosse pour nettoyer les connecteurs magnétiques de l’oiseau, une carte pour télécharger facilement l’application, des petits lests adhésifs pour ajuster la trajectoire et le cable usb pour recharger l’oeuf.

Les accessoires fournis

Aucun manuel n’est fournie, cependant les tutoriels dans l’applications et les tutoriels vidéos sur le site du constructeur, font parfaitement l’affaire. On note aussi l’absence d’adaptateur secteur, mais on peut utiliser l’adaptateur secteur d’un smartphone par exemple.

 

Fonctionnement :

Bionic Bird pèse 9,3 grammes, c’est grâce à ce faible poids que le celui-ci peut voler avec de simple battement d'aile. Il est constitué d’une mousse élastique qui couplé à son faible poids lui confère une bonne solidité. Avec son envergure de 33 cm, l’oiseau embarque une autonomie d’environ 8 minutes. On note également que l’oiseau peut atteindre une vitesse 20 km/h et une altitude de 40m, ce qui est assez impressionnant pour un si petit objet !

On pilote le Bionic Bird via son application dédié “Bionic Bird - The Flying App”, la transmission se faisant via bluetooth, la portée est d’environ 100m. Certains pourraient regretter une manette, rendant le pilotage, peut-être plus simple, même si l’application est bien conçue.

Usage :

On commence tout d’abord par télécharger l’application qui permet de configurer puis de contrôler notre petit monstre. L’application, “Bionic Bird - The Flying App”, propose quelques réglages pour l’oiseau, ainsi que deux mode de contrôle, un mode débutant et un mode expert.

Chose importante, l’application est uniquement disponible sur les appareils Android et IOS.

Le mode débutant :

Il compte deux modes (comme le mode expert d’ailleurs), un mode portrait et un mode “volant” (horizontal). En mode débutant, on va venir contrôler la puissance des gaz avec un doigt, puissance qu’on peut d’ailleurs bloquer pour ne pas à avoir à rester appuyer ! Il suffit alors d’incliner le smartphone pour lui faire faire des virages.

Le mode expert :

Tout comme le mode débutant, il comporte un mode vertical ainsi qu’un mode horizontal.

Dans ce mode, vous contrôlez tout avec vos doigts. Soit avec un doigt en mode portrait, soit à deux mains, à l’image d’une manette RC classique.
Comme dans le mode débutant vous pouvez bloquer la puissance des gaz pour ne pas avoir à la maintenir en permanence, notons comme même que cela n'empêche pas de faire varier la puissance.

La queue du Bionic Bird est réglable, avec 4 crans pour régler sa vitesse selon l'environnement dans lequel il évolue.

 

Notre avis :

 

Les premiers vols peuvent se montrer un peu chaotique, la prise en main n’étant pas direct. Je déconseille le vol en intérieur, car l’oiseau à tendance à rencontrer assez rapidement votre mobilier ou vos murs.
Je vous conseille donc de le faire voler dans un environnement extérieur et de surcroît suffisamment dégagé. (J’ai en effet rendu plusieurs visites à mes voisins pour récupérer la bête)

 

Dès lors le jeu peut commencer, on peut s’amuser à le faire monter, planer en coupant les gaz ou alors lui faire prendre des virages ( qui lui font perdre de l'altitude ).


Bionic Bird, est en avancement perpétuel, et à un vol semblable à un vrai oiseau. On retrouve plus le comportement d’un avion radiocommandé, qu’un drone.

L’oiseau est résistant aux chocs, même après de multiples vols, malgré un aspect fragile au déballage. Son faible poid est en effet en cause il réduit l’énergie à l’impact.

Cependant, son faible poids pose également un problème, en effet au moindre coup de vent celui-ci est emporté par le vent. Ce qui rend les contrôles assez approximatifs.

Dernier point, les finitions sur le corps (comme les yeux en autocolant) du Bionic Bird laissent à désirer pour le prix du produit.

 

Pour conclure, Bionic Bird est un concept très intéressant, malgré les points négatifs il s’agit d’un jouet très amusant si on dispose d’un espace dégagé. De plus, le pack que nous avons testé, est un pack à 99€, ce qui en fait un jouet “abordable” en comparaison aux drones et avions télécommandés actuellement sur la marché !



Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article